News

23/3/2012
Après Gibson Guitars en 2009, le groupe est fier d'être à présent endorsé par Bonefish Amps. Vous pourrez désormais voir et entendre Esteban et Erwan sur scène avec leurs deux magnifiques "Lil Tweedies"" des amplis à lampes haut de gamme et très Rock n Roll.
Bonefish Amps


6/1/2011

Nouvelle chronique - Désinvolt

http://www.desinvolt.fr/2011/01/06/7483-atomique-deluxe-vingt/

Atomique Deluxe – Vingt

TweetPartagerLa première fois que j?ai entendu Atomique Deluxe, j?étais dans ma voiture dans Bruxelles en train d?écouter une radio rock du coin. Ma première réaction fut : « tiens unvieux groupe de...

Partager 

La première fois que j’ai entendu Atomique Deluxe, j’étais dans ma voiture dans Bruxelles en train d’écouter une radio rock du coin. Ma première réaction fut : « tiens unvieux groupe de rock local qui n’a pas percé en France » et de penser « faut-il que les français aient des goûts de chiottes pour ne pas sortir ça… » . Parce que la chanson qui passait m’a instantanément fait croire que le groupe avait de la bouteille, que c’était un tube, que ce n’était pas démodé parce qu’indémodable. Bien mal m’en a pris, puisqu’en fait les Atomique Deluxe débutaient tout juste leur aventure. Eh oui, c’est comme ça avec eux, chacune de leur chanson me fait croire que j’écoute un classique du rock francophone. Un titre qui a fait bouger nos grands frères et qu’on découvre ébahi alors qu’on pensait avoir fait le tour de la question. Déjà, à ce stade, ça s’annonce bien.

Après quelques EP et singles, et avoir écumés les scènes du plat pays, leur album sort au royaume des frites. Et miracle pour un groupe de rock qui chante en français (les ringards…) il passe pas moins de 20 semaines dans le top album, porté par une foule croissante de fans. De retour pour ma part dans un des coins de notre cher hexagone, je guettais le jour où enfin ils passeraient la frontière. Mais alors qu’un EP français sort au printemps 2010 (Il faut quand même bien exister), leur tourneur ferme, et il faut attendre l’été pour que le groupe accède à quelques scènes. Déjà, les échos de leurs guitares saturées caressent les oreilles bien informées qui comme toujours les classe dans le fourre-tout des « descendants de Noir Désir ». Être chroniqueur de rock francophone se résumant souvent à cette seule phrase. Personnellement, à chaque fois ça me fait bondir. Mais là n’est pas la question. Aujourd’hui le groupe s’apprête enfin à déverser sur la France son rock brut et c’est tant mieux. Leur premier album Vingt sort le 7 février.

Guitare, basse, batterie, voix rauque. Un quartet qui a fait ses preuves et qui rappelle bien évidemment quelques légendes. Mais pour Atomique Deluxe, leur spécificité est avant tout une affaire de style. Une écriture déjà qui ose l’ironie et l’humour, la distance et le désenchantement sans jamais se mettre à porter un quelconque drapeau sous lequel se rallier. La plume au contraire s’attache au quotidien, à la vision de ce qui nous entoure à hauteur d’un seul homme, celle d’Erwann le chanteur (oui, il est breton !) et donc à hauteur de tous les hommes. Elle fuit toute forme de littérature ou de poésie, pour mieux appuyer là où ça fait mal, pour viser l’essentiel. Leur musique elle aussi ose : pas de structure de chanson non, des riffs. Des riffs percutants qui sonnent comme des évidences et qui donnent envie de sauter, et même des solos, des vrais. Esteban, le guitariste argentino-équatorien du groupe est un vrai génie du manche et il place quelques morceaux de bravoure très appréciables. Pas de guitares sèches non plus, ou si peu, pas de refrains entêtants, pas de détour pop. Juste du rock à 200km/h. Un groupe qui arrive à se détacher des pesantes influences de la chanson française plus ou moins rock qui veut toujours « avoir l’air intelligente » pour revenir aux bases : guitare, basse, batterie, voix rauque. Et énergie.

L’univers d’Atomique Deluxe a quelque chose de cassé. Les rêves semblent brisés, mais il faut continuer de rêver coûte que coûte : « ce qu’on croit, c’est qu’on fonce tout droit dans un mur, en fait on est quasiment sûrs, c’est dur, c’est pour ça qu’on veut s’amuser ». L’amour semble brisé, mais il faut continuer d’aimer aussi : « c’est tellement beau l’amour, c’est tellement bon tout ça, et puis c’est tellement dur l’amour, quand tu ne m’aimes pas ».  Et toujours cette distance nonchalante, ce flegme et l’humour qui vient rappeler la stupidité de la réalité : « je suis le cochon 311 et maintenant je bronze tout seul sous le champignon » « maintenant je suis encore plus triste qu’un la bémol mineur ». Du grand art je vous dis !!

Alors la meilleure chose qu’il vous reste à faire, c’est d’écouter le titre ci-dessous, de devenir fan, de courir vous procurer leur opus quand il sortira enfin en France et surtout, d’aller suer en concert !!

Note : dans les différents EP disponible en écoute sur Deezer (lien ci-dessous) vous découvrirez des titres qui sont sur le prochain album et d’autres qui n’y sont pas. Pour ma part, l’album est meilleur !



31/12/2010

Article dans Zicazine:
http://www.zicazic.com/zicazine/index.php?option=content&task=view&id=7969&Itemid=62

ATOMIQUE DELUXE
Ecrit par Fred Delforge 
vendredi, 31 décembre 2010
 
Vingt
(Team 4 Action – PIAS – 2010) 
Durée 47’16 – 13 Titres
http://www.atomiquedeluxe.com
http://www.myspace.com/atomiquedeluxe
Formation multinationale installée à Liège, Atomique Deluxe a déjà fait son trou dans toute la francophonie grâce à un premier maxi qui a eu un peu de mal à se faire connaître mais qui au bout du compte aura ouvert au combo pas mal de portes dont celles des très convoitées Francofolies de Spa … Repérés en France au printemps dernier avec la version revue et corrigée de cette même tartine, « Il faut quand même bien exister », le chanteur et guitariste breton Erwan, son complice artificier argentino-équatorien Esteban et le tandem rythmique transalpin Toto (basse) et Sergio (batterie) se décident enfin aujourd’hui à nous faire profiter de leur premier album, « Vingt », qui a caracolé autant de semaines dans le top albums belge et qui reprend à son compte l’héritage des groupes de rock français de la deuxième moitié du siècle dernier, de Trust à Noir Désir en passant bien entendu par Téléphone et Matmatah … Couronnée de succès en août dernier, la tournée bretonne d’Atomique Deluxe laisse présager une véritable déferlante sur l’hexagone, d’autant qu’il y a de quoi convaincre le public avec ces treize titres !
Engagé juste ce qu’il faut, plein d’humour parce qu’en c’est en faisant marrer les gonzesses qu’on arrive à les emballer, Atomique Deluxe nous fait le coup du bon vieux rock à Papa mais en y mettant les ingrédients et l’énergie du troisième millénaire, histoire de mieux laisser sur la touche le côté vieillot de l’exercice et de s’inscrire résolument dans une génération bien décidée à mettre un grand coup de pied au cul aux anciens tout en respectant ce qu’ils lui ont apporté. Un bon gros son Gibson pour permettre aux guitaristes de rappeler d’où ils viennent, des soli tirés à quatre épingles pour bien faire comprendre à qui de droit que le rock, ça se joue la tête dans le guidon et le pied collé au plancher, des textes fouillés mélangeant l’autodérision, le foutage de gueule en bonne et due forme, le néo-romantisme et la lucidité impertinente, des rythmiques en acier trempé et des refrains qui restent en mémoire toute la journée, Atomique Deluxe ne néglige rien de ce qui peut contribuer à faire de grands albums de rock et c’est en mélangeant des influences tellement nombreuses qu’on finit par se prendre les pieds dans le tapis que le plus européen des combos belges nous sert comme sur un plateau un lot solide et consistant où « Les chimères », « Nations désunies », « Le cochon 311 », « Des kilomètres » ou « La bobine » viennent rejoindre les vieux hymnes comme « Quand tu ne m’aimes pas » ou « Il faut quand même bien exister ». Un déconcertant mais épatant « Sophie aimait Marc » et un stimulant « Bang bang 2010 » pour apporter d’autres couleurs plus soft ou plus modernes à un album qui n’en manquait déjà pas et c’en est déjà terminé d’une rondelle qui tourne désespérément trop vite dans la platine … Et si l’avenir du rock français venait de Belgique ? Garçon, vous nous remettrez la même, et que ça saute !



3/12/2010

L'EP Inédits acoustiques est désormais en écoute gratuite sur Deezer et en téléchargement légal sur iTunes.

EP inédits acoustiques

27/11/2010

En promo sur WWW.T4A.COM


Vingt
Quand tu ne m'aimes pas 


28/9/2010

Article dans La Libre Belgique




Article dans Le Soir



Interview dans le Talk Mag n°10 à propos du concert au Forum le 9/10/2010
En page 27 du PDF





20/7/2010

Concours ADL/SABAM 24/07

Les gagnants sont :

Isabelle Vermeulen : elle avait tout bon
Marie Pascale Defossé : très bonne idée la photo avec l'écharpe (prends là avec toi le 24) de Miss Liège 2004
Pat Bodeux : presque tout bon et drôle
Jean Cotton : pour l'effort de recherche et la motivation !
Stéphanie De Bast : qui n'avait pas tout bon du tout mais qui nous a fait bien rire




12/7/2010

CONCOURS ADL-SABAM @ FRANCOS


Enormément de réponses et certaines très marrantes.
Il va nous falloir plus de temps que prévu pour trancher.
On va se donner encore un peu de délai avant d'annoncer les noms des gagnants.
En même temps... C'est pour le 24...
Du coup c'est peinard non ?
; )

Yeah !

ADL




7/7/2010

51 ARTISTES (DONT 39 BELGES ) FONT LE TOUR DU MONDE

51 artistes (dont 39 Belges) vont faire le tour du monde cet été grâce à D6bels on stage et via les réseaux de TV5. Un voyage extraordinaire qui leur permettra des escales aussi exotiques et lointaines que Singapour, New York, Buenos Aires, Mexico, Bangkok, Tokyo, Dubai, Marrakech ou encore Los Angeles ou les Iles du Pacifique... En sachant en outre que Paris, Lyon et Genève les recevront chaque samedi à partir du samedi 17 juillet à 23h30... En route pour de nouvelles aventures...

51 artistas (entre los cuales 39 belgas) van a dar la vuelta al mundo este verano gracias a D6Bels on Stage y via las redes de TV5. Un viaje extraordinario que les permitirá escalas tan exóticas y lejanas como Singapur, Nueva York, Buenos Aires, México, Bangkok, Tokyo, Dubai, Marrakech, Los Angeles, o las islas del Pacífico... Sabiendo además que París, Lyon y Ginebra los recibirán cada sábado a partir del sábado 17 de julio a las 23.30... En marcha para nuevas aventuras...


26/2/2010

Pwisqu'une bonne nouvelle n'arrive jamais seule...Ultratop, 15ième semaine de classement et... 9ième position.

Merci z'à tousss






-  Dans le Guitarist Magazine de février:


22/2/2010

Sortie en France de l'E.P. 20





12/2/2010

Ultratop 13e semaine, position 9





3/2/2010

Petite chronique française parue dans "Guitarist"



1/2/2010

entre autres une petite question sur ADL
http://www.contre-culture.info/article-interview-de-gilles-verlant-44077157.html



24/1/2010

Interview radiophonique sur Bel-RTL (première radio francophone belge) dans le décrochage régional Liège Info : Jean-Pierre Cao reçoit Erwan, chanteur d'Atomique DeLuxe, pour la sortie de leur premier album "Vingt". Ça se passait à 6h45 du matin le 15 janvier 2010.




24/1/2010


Onzième semaine et toujours dans le top...






17/1/2010

9 semaines dans le classement et toujours dans le top 10 !
http://www.ultratop.be/fr/weekchart.asp?cat=ab
MERCI à TOUS !



8/1/2010


Ultratop belge 2010, semaine 2, ça remonte encore... 8ièmes !

http://www.ultratop.be/fr/weekchart.asp?cat=ab